Honduras

Semaine 29 – Entre la pluie et le soleil

Dimanche 13 janvier 2019

Ce matin, nous décidons de passer une troisième journée à Trujillo. Le temps est sec et ensoleillé, donc nous en profiterons pour ne rien faire. Mais comme je ne suis pas capable de ne rien faire, en après-midi après avoir mangé au restaurant, je suis aux prises avec un empoisonnement alimentaire. Le poison que j’ai mangé ce midi ne devait pas être très frais. Je ne vous ferai pas part des détails, mais je peux vous dire que le corps a réagi très bien en évacuant par les deux bouts.

a.jpg

Par la suite, tout a bien été et je m’en suis bien sorti.

 

Lundi 14 janvier 2019

Nous partons vers la ville de Tela, en faisant un arrêt à Sambo Creek. Nous avons lu sur iOverlander que l’hôtel Helen’s est un bel endroit pour nous arrêter. 148 kilomètres nous séparent de l’endroit où nous dormirons.

La route pour nous y rendre traverse des champs de palmiers à perte de vue comme c’est le temps de récolter le fruit. La noix de palme pousse en régime, pour en extraire l’huile qui est utilisée partout dans le monde.

b.jpg

De plus, nous traversons encore des plantations de bananes.

c.jpg

Arrivés à destination, nous trouvons l’endroit. Je me renseigne auprès de la propriétaire si c’est un endroit où nous pouvons passer la nuit dans un espagnol parfait !!! Elle me dit oui et me demande si je suis un québécois en français, je venais de me faire démasquer, pourtant je n’ai presque pas d’accent lorsque je parle espagnol.

Nous avons fraternisé avec ces deux personnes Hélène et Alain qui sont partis il y a vingt ans de la rive nord de Montréal pour s’établir ici dans un vrai paradis. Mais comme nous disons si bien au Québec «Toute bonne chose à une fin», le domaine est à vendre, car ils désirent revenir au Québec près de leur famille. Pour ceux qui seraient intéressés, voilà une belle occasion.

d.jpg

e.jpg

C’est fou l’attraction des personnes de la même provenance lorsqu’on se retrouve dans un pays étranger et qu’en plus ce n’est pas notre langue. Ça fait vraiment de bien de pouvoir parler avec du monde de chez nous.

 

Mardi 15 et mercredi 16 janvier 2019

Il reste seulement 122 kilomètres pour nous rendre à Tela. Nous tenons à passer par là, car nous y sommes déjà allés il y a dix ans pour fêter le Nouvel An. Beaucoup de souvenirs.

La route est belle, mais il pleut aujourd’hui. Premier arrêt, la ville de Ceiba. Troisième plus grande ville du Honduras et c’est la plus populaire auprès des touristes, car plusieurs voyageurs passent par ici avant de se rendre à l’Île de Roatan, réputée pour sa barrière de corail.

f.jpg

Comme chaque jour, nous croisons des barrages de contrôle policier ou quelques fois ce sont des barrages de la police militaire.

g.jpg

Ils contrôlent le trafic de la drogue dans le pays. Ici au Honduras, nous ne nous faisons pas arrêter. Ils nous laissent passer sans nous poser de questions. Mais ce n’est pas pareil dans tous les pays. Dans certains barrages, nous nous faisons fouiller et poser plein de questions sur notre itinéraire.

En sortant de la ville de Ceiba, nous apercevons l’aéroport d’où nous sommes descendus de l’avion il y a dix ans.

h.jpg

Pas évident de tenter de trouver des repères dix ans plus tard. Mais il y a une chose dont nous nous souvenions, ce sont les champs d’ananas à perte de vue.

i.jpg

Arrivés à Tela, l’endroit que nous avons trouvé sur iOverlander n’existe plus, nous devons en trouver une autre. Nous découvrons dans le fond d’une rue perdue à la sortie de la ville un hôtel qui accepte les camping-cars.

j.jpg

Nous nous stationnons et passons au restaurant. Il pleut toujours donc après avoir mangé, nous nous enfermons dans la Luna y Sol pour passer le reste de la journée.

Mercredi à notre réveil, il pleut encore. Nous nous imaginons passer la journée à l’intérieur.

k.jpg

Sur la fin de la matinée, le ciel se dégage et le soleil se pointe. Nous en profitons pour partir marcher vers la ville pour aller nous remémorer l’endroit d’il y a dix ans. Le changement n’est pas rapide ici, car la rue principale n’a pas vraiment changé. Sauf le quai et la plage publique, ces endroits ont été valorisés par la municipalité, c’est plus invitant qu’il y a dix ans.

l.jpg

 

Jeudi 17, vendredi 18 et samedi 19 janvier 2019

Nous avions décidé de passer une autre journée à Tela dans le but d’aller manger au restaurant Maya Vista. Ce restaurant est tenu par des Québécois. Il a une terrasse qui surplombe la ville, la nourriture et l’ambiance y est superbe. Mais nous nous levons avec la pluie et après vérification sur le site Météo Média, on prévoit de la pluie toute la journée.

m.jpg

Nous décidons de partir pour nous rendre à Los Naranjos au Lago Yojoa.

Nous avons trouvé un endroit où il brasse de la bière artisanale. Ça s’appelle «D&D Brewery».

n.jpg

Tout est à prix abordable et c’est un endroit paradisiaque. Les propriétaires ont bâti des cabines dans la jungle hondurienne avec des sentiers pour se promener d’un à l’autre jusqu’à la bâtisse principale qui inclut le restaurant.

o.jpg

De plus, pour les campeurs il y a de l’eau chaude dans les douches. Qui aurait dit qu’un jour l’eau chaude nous aurait manqué à ce point.

p.jpg

Pour nous y rendre nous avons roulé pendant 146 kilomètres sous la pluie diluvienne.

q.jpg

La route du village de Peña Blanca à la brasserie est en terre, imaginez la bouette partout. À notre arrivée, nous mangeons et nous nous terrons dans la Luna y Sol, ces derniers temps nous passons pas mal de temps à l’intérieur à faire des jeux de patience sur l’iPad. Même temps pour vendredi, entre deux averses nous réussissons à aller au village pour acheter quelques items qui nous manquaient. Les épiceries sont assez primitives dans ce village, nous trouvons presque tout ce que nous avons besoin et retournons à la Luna y Sol pour terminer la journée en son antre.

Nous profitons de notre dernière journée ici pour aller visiter le «Bioparque Paradise». C’est une plantation de café et de cacao que nous pouvons visiter.

r.jpg

s.jpg

La plantation est située sur un ancien site du peuple Lenca qui occupa une partie du Honduras et du Salvador durant la période précolombienne. De plus, nous trouvons dans le bioparque plusieurs variétés de plantes et de fleurs. Nous avons passé trois heures à découvrir plein de choses nouvelles.

t.jpg

u.jpg

v.jpg

w.jpg

Merci Mère Nature de nous avoir permis de passer un superbe après-midi au soleil.

x.jpg

Plusieurs découvertes nous attendent encore cette semaine avant de retourner vers le Guatemala.

Bonne semaine.

 


Vous êtes plus du type visuel? Nous avons créé une carte pour montrer notre chemin parcouru depuis le départ. Allez y jeter un coup d’œil!


Ne manquez rien de nos aventures!

Cliquez ici pour recevoir nos articles dès qu’ils sont écrits!


 

Catégories :Honduras

2 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s