Costa Rica

Semaine 24 -Exploration du Costa Rica

Dimanche 9 décembre 2018

Lorsque je me suis levé ce matin, je suis sorti pour m’asseoir sous le porche du restaurant, car le signal internet est bon seulement là. Après quelques minutes, le propriétaire du restaurant sort avec deux cafés et deux chaises berçantes. Nous faisons connaissance. Il travaille dans la construction comme moi, voilà un point en commun. Je lui demande s’il y a beaucoup de travail au Costa Rica et il me répond que c’est moyen. Il me fait part du salaire d’un travailleur de la construction ici. Il gagne environ 200USD par semaine de travail de 55 heures. Ensuite, il me demande si au Canada, il y a beaucoup de travail. Je suis gêné de lui dire que des chantiers ne démarrent pas dû au manque de travailleurs. Quand il m’a demandé le salaire, je lui ai expliqué que pour accéder à l’industrie de la construction au Québec c’était plus compliqué qu’ici. Il fallait des cartes de compétence et adhérer à un syndicat. Vraiment un bel échange ce matin.

a.jpg

Ensuite, nous partons pour Santa Elena. La distance qui nous sépare de ce village montagnard est de près de 120 kilomètres et il nous faudra plus de trois heures pour nous y rendre. La route est asphaltée les premiers 80 kilomètres et les 40 derniers kilomètres sont sur chemin gravier, poussiéreux et tortueux.

b.jpg

Mais le paysage est superbe, nous voyons des vallées et la baie de Nicoya tout au long de notre trajet. Arrivées à destination, nous avons dégoté un camping à un endroit où nous pouvons faire une marche nocturne dans la jungle pour observer les animaux. Le propriétaire nous dit que si nous faisons la marche nocturne, il ne nous charge pas la nuit pour dormir. Nous décidons de passer deux nuits.

Nous avons faim et nous partons à la découverte d’un restaurant. Nous croisons une pizzeria où la pizza est cuite dans un four à bois et nous nous laissons tenter. Nous ne l’avons pas regretté, c’est vraiment bon. En sortant du resto, nous entendons parler québécois. Nous arrêtons pour leur dire bonjour et commençons à parler avec eux. Nous avons rencontré deux personnes sympathiques Serge et Nathalie. Nous avons parlé avec eux pendant près d’une heure. Ça fait du bien de parler avec des gens de chez nous. Merci à vous deux.

Nous retournons au camping et à notre arrivée nous apercevons un autre campeur qui est installé à côté de la Luna y Sol. Nous faisons connaissance avec eux. Ils viennent de l’Australie et eux montent vers le nord. Ils ont déjà fait l’Amérique du Sud. Nous leur demandons combien ils ont passé de temps en Amérique du Sud et ils nous répondent un an et demi. Nous nous disons que nous n’aurons pas le temps dans ce voyage-ci de nous rendre à la Terre de Feu. Nous rebrousserons chemin après le Panama pour cette année. Nous avons partagé avec eux plusieurs endroits où nous sommes passés au Nicaragua, El Salvador et au Guatemala.

Au coucher du soleil, nous partons pour la randonnée nocturne des animaux dans la jungle. Notre guide nous fait marcher pendant deux heures dans la jungle pour découvrir les animaux. Nous avons vu deux serpents vipère verte, un paresseux et son bébé, plusieurs araignées et insectes.

c.jpg

d.jpg

Notre guide nous a expliqué que les animaux ne sont pas toujours au rendez-vous, car leur cycle de vie n’est pas régulier. Mais nous sommes quand même satisfaits de la randonnée.

 

Lundi 10 décembre 2018

Après une nuit fraîche à une température frôlant les dix degrés Celsius, nous partons explorer le village de Santa Elena. C’est un petit village érigé dans les montagnes du Monteverde. Ces montagnes se nomment «Rain Forest Mountain», car ils sont en permanence dans les nuages accompagnés d’une bruine. Nous trouvons un endroit où nous pouvons nous balader dans la jungle et peut-être apercevoir des animaux. C’est le «Aguti Refugio de Vida Silvestre» où il y a environ trois kilomètres de sentier balisé pour aller à la découverte de la faune d’ici. Nous y avons croisé quelques Coatis et des Agutis, nous ne sommes vraiment pas chanceux.

Nous avons marché près de huit kilomètres aujourd’hui dans les côtes. Après un arrêt au restaurant pour reprendre des forces, nous retournons au camping pour nous reposer le reste de la journée.

 

Mardi 11 décembre 2018

Une autre nuit de froid et de pluie, c’est certain que dix degrés Celsius c’est plus chaud que moins vingt au Québec !!! Il y avait une famille de Français qui a dormi à côté de nous et pour eux c’était vraiment froid, car il n’avait pas de couverture pour ces températures. Nous nous réveillons à la pluie et partons pour La Fortuna à la pluie.

La route pour nous rendre à La Fortuna n’est pas pavée les 30 premiers kilomètres en plus d’être assez tortueuse.

e.jpg

Nous avons 114 kilomètres à faire en trois heures, ça donne une idée de la vitesse à laquelle nous roulons. Mais quand la pluie diminue un peu le paysage est magnifique.

f.jpg

Nous longeons le lac Arenal jusqu’au volcan du même nom.

Nous arrivons à La Fortuna et il pleut toujours. Nous vérifions les endroits où nous pourrions dormir ainsi que de bénéficier des bains thermaux. Tout est très cher en camping, donc nous décidons de nous gâter en prenant un hôtel pour deux nuits.

g.jpg

Nous allons au «Volcano Lodge and Spring». C’est très beau et nous avons sur le site des piscines et des bains thermaux.

 

Mercredi 12 décembre 2018

Ce matin, le ciel est dégagé. Nous pourrons profiter des installations de l’hôtel au maximum. Nous avons passé la journée à nous balader d’un bain thermal à l’autre et d’une piscine à l’autre.

h.jpg

i.jpg

Ça fait vraiment du bien de se dorloter dans un endroit comme ça. Douche chaude, bon lit confortable, bonne nourriture et paysage à couper le souffle.

 

Jeudi 13 décembre 2018

Fini la vie des gens riches et célèbres nous reprenons la route pour Playa Jaco. Nous avons à rouler 150 kilomètres en 3h25. Ouf !!! Toute une journée. Par chance, nous nous étions bien reposés hier.

j.jpg

Les 100 premiers kilomètres sont assez tortueux. Mais aujourd’hui contrairement à mardi le ciel est dégagé et le paysage est super. Nous pouvons apercevoir les volcans sans nuages à leur cime, nous n’avons pas vu ça souvent.

k.jpg

Nous nous demandons si Google Map a voulu nous faire sauver du temps, mais il nous a fait passer par un chemin vraiment mauvais avec des descentes et des montées vertigineuses. Ce n’était que quelques kilomètres, mais ils étaient intenses.

J’avais trouvé sur iOverlander un garage qui était recommandé pour faire le changement d’huile de la Luna y Sol. Eh oui, nous sommes rendus à plus de 20 000 kilomètres. Rendu là, le propriétaire vérifie s’il a le filtre pour le modèle de véhicule et malheureusement il ne l’a pas, mais me dit que demain matin il ira en chercher et que je pourrai revenir. Ce que nous ferons.

Nous nous rendons à Playa Jaco où nous trouvons un camping près de l’Océan Pacifique et nous en profitons pour admirer le coucher de soleil.

l.jpg

 

Vendredi 14 décembre 2018

Après avoir pris notre traditionnel déjeuner, nous nous rendons au garage pour un entretien sur la Luna y Sol. Nous faisons faire un changement d’huile, graissage, vérification des fluides et des freins. Tout est correct, nous sommes prêts pour continuer notre périple.

m.jpg

Nous poursuivons la route jusqu’à Playa Matapalo. Nous roulons près de 70 kilomètres en une heure et demie. En route, nous arrêtons dîner à Quepos près du parc National Manuel Antonio. Nous avons trouvé un camping sur le bord de l’Océan Pacifique, Charlie’s Jungle House à la Playa Matapalo.

La plage est superbe et à perte de vue. Au Costa Rica, les plages sont toujours immenses, à perte de vue, et nous nous croyons seuls au monde.

n.jpg

En fin de journée au coucher du soleil, plein de monde sort de partout pour faire une baignade ou admirer le soleil descendre dans le Pacifique. Depuis quelques jours le spectacle est à couper le souffle.

o.jpg

Ce soir, au retour de la douche nous avons eu toute une surprise. Nous entendons et voyons les branches des arbres bougées. Nous regardons comme il faut et nous apercevons une famille de singe araignée qui passait par là. Nous n’avons pas pu les prendre en photo, car la noirceur était en train de s’installer, mais nous les avons vu passer juste au-dessus de nous. Vraiment beau spectacle.

 

Samedi 15 décembre 2018

Nous continuons la route jusqu’à Uvita à plus ou moins 60 kilomètres en une heure. Nous avons trouvé un camping près de la plage qui s’appelle El Chaman. Ça fait mystique comme nom et nous sommes entourés d’iguanes de toutes les grosseurs.

Nous partons à la découverte de la plage qui est encore une fois magnifique. Nous avons marché six kilomètres pour nous rendre à une pointe dans l’Océan qui nous donnait une vue extraordinaire de la Playa Uvita.

p.jpg

q.jpg

De plus, une autre fois nous avons assisté à un coucher de soleil superbe.

r.jpg

Une autre semaine de terminée, nous trouvons que le temps passe rapidement. Nous sommes à presque six mois de voyage. Nous devrons planifier un autre voyage pour l’Amérique du Sud, car nous manquerons de temps pour pouvoir en profiter à plein. Ça va nous donner un but pour retourner travailler pour partir de nouveau.

Bonne semaine.

Catégories :Costa Rica

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s