Guatemala

Semaine 17 – Luna Y Sol en réparation

Dimanche 21 octobre 2018

Une autre nuit fraiche, je ne dirai pas froide, car je sais qu’au Québec la neige a commencé à tomber à certains endroits cette semaine. Il fait aux alentours de 15° Celsius la nuit, nous sommes très bien pour dormir.

La semaine dernière devant l’émerveillement de l’endroit, j’ai omis de vous parler du Lago Atitlan. C’est une région merveilleuse entourée de volcans. Il y en a deux qui sont près du lac, le Volcan San Pedro qui est éteint et le Volcan Atitlan qui est en veille depuis deux cents ans. Au loin, au sud-ouest, il y en a deux autres : le Volcan Acatenango qui est en veille depuis décembre 1972 et le Volcan de Fuego qui a été en éruption l’été dernier soit le 3 juin 2018. C’est vraiment impressionnant d’être si près d’un volcan qui a fait des morts il y a quelques mois.

a.jpg

Nous passons l’avant-midi à admirer ce paysage grandiose en changeant les pneus sur la Luna y Sol. Oui, nous nous sommes aperçus que nos pneus manquaient d’adhérence.

b.jpg

Nous installons les pneus de secours et nous en magasinerons deux autres à notre arrivée à Guatemala City. Tout un contrat, car je n’avais jamais encore descendu le pneu de secours sous la Luna y Sol et par chance que je n’ai pas fait de crevaison sur la route !!!

Après une bonne douche et un bon dîner, nous partons explorer la minuscule ville de San Marcos. C’est un endroit très zen avec une rue centrale où se trouvent plusieurs cafés, bistros, centre de réflexologies, massages, etc.

c.jpg

d.jpg

Nous nous laissons tenter par une fabrique de chocolat. La señora nous montre le fruit qui est cueilli, nous explique comment il est transformé et surtout nous en fait déguster. Nous n’avons pas pu y résister, nous en avons acheté.

Retour au camping pour notre dernière nuit au Lago Atitlan, nous en profitons pour mémoriser ce paysage majestueux.

e.jpg

 

Lundi 22 octobre 2018

Un autre matin frisquet, nous quittons cet endroit de rêve après notre déjeuner. Pierre, le propriétaire, nous déconseille de faire le tour du volcan avec notre fourgonnette. Il pense que nous pourrions accrocher avec le coffre qui dépasse à l’arrière. Donc, malgré le malaise de Nathalie, nous remontons la fameuse côte qui serpente la montagne avant d’arrivée à San Marcos.

Avant d’arriver là, nous devons passer la ville de San Marcos. Et la rue principale est toujours barrée, nous devons emprunter de nouveau la rue étroite qui fait le tour du village. Malheureusement, avec la longueur de la Luna y Sol nous avons de la difficulté à passer. Plus que de la difficulté, nous avons accroché le mur de roche en virant le coin qui était trop serré.

f.jpg

Pauvre Luna y Sol, voilà sa première cicatrice du voyage. Nous avons versé une larme, mais il nous reste toujours cette fameuse côte à monter.

J’ai trouvé un peu moins épeurant en montant qu’en descendant, car nous ne voyons pas le ravin comme dans l’autre sens. Par contre, le moteur en avait plein son casque. Ouf !!! Nous voilà en enfin en haut en route pour Antigua, Guatemala.

g.jpg

h.jpg

Antigua, magnifique ville avec ces rues pavées de pierres et les bâtiments qui remontent à la conquête espagnole.

i.jpg

Après avoir trouvé un endroit pour stationner et dormir à l’hostel Antiguano, nous partons explorer les rues de la ville. Pour un lundi après-midi, c’est la ville où nous avons vu le plus de touristes au Guatemala. Peut-être que les personnes sont curieuses et ils veuillent voir s’il reste des traces de l’éruption de juin. Mais nous n’avons rien vu !!! Peut-être que nous n’avons pas passé aux endroits touchés.

j.jpg

Cette ville nous a fait sentir assez zen que nous avons décidé de nous prendre un massage de relaxation d’une heure. En ressortant, nous arpentons les rues en écoutant les musiciens jouer de leur xylophone. La belle vie quoi !!!

k.jpg

Nous allons souper chez Hector où nous mangeons un steak digne de ce nom. C’est très rare depuis que nous avons quitté les États-Unis.

 

Mardi 23 octobre 2018

Déjeuner compris à l’endroit où nous avons dormi et ensuite, en route pour un garage à Guatemala City pour l’achat de quatre pneus pour la Luna y Sol.

l.jpg

Nous sommes sur l’autoroute entre Antigua et Guatemala City, mais lorsque nous passons les villes, la vitesse diminue et même à partir de San Lucas, le trafic est intense.

m.jpg

Ceux qui croient qu’il y a du trafic au Québec vous devriez venir faire un tour ici.

Nous trouvons un vendeur de pneus dans la Zona 12 de Guatemala City. Nous demandons pour avoir deux autres pneus comme ceux déjà installés sur la Luna y Sol. Pour avoir les mêmes, il faut les faire venir des États-Unis. Plan B, nous demandons une soumission pour changer les quatre. Le prix semble bon et moins cher qu’au Québec. C’est ce que nous faisons.

Nous passons deux heures au garage pour que les mécanos changent les pneus. Le stress n’est pas le même que chez nous ici. En changeant les pneus avant, ils détectent un jeu dans le roulement à bille avant droit. Je leur demande s’ils peuvent changer le morceau. Oui, mais il faut en trouver un. Après avoir fait le tour de leurs fournisseurs de pièces, la réponse est négative. Une des mécanos me dit que je devrai faire le tour des endroits où sont vendues des pièces automobiles de la ville ou en commander une des États-Unis.

Nous partons du garage en direction d’un camping sur le bord de la Laguna El Pino à Barberena.

n.jpg

De là, nous réfléchissons à ce que nous ferons pour régler le problème mécanique de la Luna y Sol.

o.jpg

 

Mercredi 24 octobre 2018

Comme la nuit porte conseil, à notre réveil nous commençons à joindre nos contacts.

p.jpg

Sur Messenger, nous communiquons avec un ami de Drummondville qui connaît des sites pour commander des pièces automobiles. Il est très généreux et il me sort le numéro de la pièce dont j’ai besoin. Il me demande aussi de me trouver une adresse au Guatemala pour me la faire livrer. En même temps, il mentionne à quelques-uns de ses contacts que j’ai besoin d’une adresse de livraison. Une de ses connaissances me dit qu’elle connaît une personne à Guatemala City et je pourrai faire livrer ma pièce chez lui.

Comme il y a un délai d’au moins une semaine, nous prenons le risque de retourner à Guatemala City faire le tour des fournisseurs de pièces automobiles. C’est vraiment l’enfer de se promener dans cette ville. Nous prenons environ une heure trente pour faire 40 kilomètres pour arriver au NAPA Guatemala. Le technicien au comptoir me trouve la pièce qui vient des États-Unis. Elle devrait prendre minimum deux semaines pour arriver ici. Ouf !!! Je trouve ça long.

Nous continuons vers un fournisseur de pièces de véhicules importés. Peut-être il aura la pièce. Trois kilomètres séparent les deux endroits et ça nous prend près de 30 minutes. Lui aussi doit la commander des États-Unis deux à trois semaines minimum pour la recevoir. Nous prenons la chance d’aller chez le concessionnaire Chevrolet situé à environ quatre kilomètres qui nous prend 30 minutes à s’y rendre et là aussi la même réponse.

Nous sommes découragés et nous cherchons un endroit pour coucher près de la ville, car demain nous devrons prendre une décision pour ce qui est de la fameuse pièce. À 15 kilomètres de la ville, nous découvrons un restaurant-hostel qui se nomme Cabana Suiza.

q.jpg

Nous pouvons y rester et c’est gratuit. En plus d’être gratuit, c’est très beau et les propriétaires sont vraiment sympathiques. Ils nous mentionnent que nous pouvons rester aussi longtemps que nous voulons. Nous leur faisons part de notre problème et ils nous disent qu’ils vont regarder de leur côté s’ils ne pourraient pas nous aider.

r.jpg

 

Jeudi 25 octobre 2018

Aujourd’hui, nous devons prendre une décision pour ce qui est de la pièce. Nous vérifions avec le propriétaire et il me dit qu’un mécano doit passer aujourd’hui pour dépanner notre voisin français qui a un problème sur sa caravane et de lui demander s’il ne pourrait pas m’aider à régler mon problème.

Lorsque je vois le mécano, je lui fais part de ce que je cherche depuis deux jours. Il me demande si j’ai le numéro de la pièce. Je lui donne et il me dit, je fais quelques téléphones et je te reviens avec une réponse. Une trentaine de minutes plus tard, il revient en me disant qu’il peut avoir la pièce, moi je croyais que c’était comme partout ailleurs dans quelques semaines. Il me dit non tout de suite, je vais la chercher en ville et je te l’installe aujourd’hui. Je dois aller avec lui en ville pour ramasser la pièce et le payer en même temps.

En enlevant la pièce défectueuse, les mécanos ont eu un peu de difficulté et ils ont dû démonter et emporter le morceau au garage. Ils viendront réinstaller le tout demain matin.

s.jpg

Nous sommes vraiment contents même si tout n’est pas encore remonté. Nous venons de sauver plusieurs semaines d’attentes. Une autre nuit à la Cabana Suiza.

t.jpg

 

Vendredi 26 octobre 2018

Les mécanos arrivent avec la pièce et me demandent un supplément, car ils ont dû couper les boulons et les remplacer par des neuf et surfacer l’intérieur du disque pour enlever la rouille. Nous nous sommes peut-être fait abuser, mais en fin de compte, ça nous revient moins cher que le prix qui nous était demandé chez le fournisseur en ville.

u.jpg

Enfin nous pouvons passer à autre chose et continuer notre route. Aujourd’hui, nous ne faisons que décider de nos prochaines destinations pour les semaines à venir.

 

Samedi 27 octobre 2018

Nous décidons d’aller explorer la Ciudad de Guatemala. En même temps, nous pourrons constater si les réparations sont correctes, car nous ne l’avons pas essayé depuis que la roue a été remontée. Se rendre à centre-ville prend 45 minutes pour 15 kilomètres. Ouf !!! Encore dans le trafic.

v.jpg

Après avoir trouvé stationnement pour la Luna y Sol, ce qui n’est pas évident vu la longueur et la hauteur, nous partons à la marche pour découvrir cette ville.

w.jpg

x.jpg

Par chance qu’il y a encore des bâtiments historiques, car la ville ressemble à toutes les américaines. Des touristes plein les rues et des vendeurs de gugusses qui vous sollicitent.

Nous arrivons à un endroit en fête, c’est le 130e anniversaires de la messe d’octobre. Les rues autour de l’église sont fermées et tout le monde est dans la rue.

y.jpg

Nous retournons vers notre site la Cabana Suiza pour passer la nuit.

z.jpg

Je remercie les personnes qui nous ont conseillés et nous ont aidés à trouver des solutions pour régler notre problème mécanique. Cela a été très généreux de leur part de nous donner des plans et de trouver des contacts au Guatemala, même si heureusement nous n’en avons pas eu besoin. Un immense merci à vous qui vous reconnaîtrez en lisant notre article.

Merci pour vos encouragements.

Bonne semaine.

 


Vous êtes plus du type visuel? Nous avons créé une carte pour montrer notre chemin parcouru depuis le départ. Allez y jeter un coup d’œil!


Ne manquez rien de nos aventures!

Cliquez ici pour recevoir nos articles dès qu’ils sont écrits!


 

Catégories :Guatemala

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s