Mexique

Semaine 12 – À la recherche de camping…

Dimanche 16 septembre 2018

Ce matin, nous reprenons la route après trois jours de congés. Ça a vraiment fait du bien de se reposer des routes du Mexique où nous devons toujours être aux aguets. Bonne nouvelle, les batteries sont toujours à pleine charge et nous ferons le test ultime aujourd’hui soit de débrancher le chargeur et de laisser les panneaux solaires faire leur travail. Notre prochaine destination : Campeche.

Pour nous y rendre, nous empruntons la route 180 où nous croisons plusieurs points de contrôle que ce soit militaire ou policier. Comme nous sommes des touristes, nous nous faisons arrêter à chaque point de contrôle. Ils nous demandent de voir à l’intérieur et nos papiers. Mais, ils sont très gentils avec nous et nous souhaitent bon voyage.

La route 180 de Isla Aguada à Campeche longe la côte du golfe du Mexique.

a.jpg

La route est planche et large, la limite de vitesse se situe entre 60 et 110 kilomètres par heure et les paysages sont à couper le souffle. Le sable blanc des plages à perte de vue nous éblouit et donne une couleur magnifique à l’eau du golfe.

b.jpg

Le dernier 20 kilomètres avant l’arrivée à Campeche nous rappelle les routes tortueuses de la Sierra Juárez, mais en moins pires.

Toujours compliqué de trouver des campings en ville et de plus, ce n’est jamais intéressant, car il fait trop chaud. Quand il y en a, ce sont des stationnements en béton donc très chaud et pas de vent. Nous trouvons un hôtel avec piscine à moins de 1,5 kilomètre de la forteresse et des attraits touristiques pour seulement 38$ par jour. Pas si pire, en plus c’est propre et il y a de l’eau chaude.

Pour ce qui est des batteries, elles sont restées chargées à bloc même si le chargeur n’était branché. Nous étions vraiment contents, car nous avions imaginé plusieurs scénarios pour pouvoir continuer le voyage sans le frigidaire et un minimum d’électricité.

 

Lundi 17 septembre 2018

Aujourd’hui, nous partons pour la découverte de Campeche. Cette ville entourée d’une forteresse pour la protéger des pirates. À notre entrée dans la forteresse nous trouvons un restaurant pour commencer la journée avec un déjeuner. Ça prend du carburant pour marcher tous ces kilomètres et surtout, pour endurer la chaleur.

Les rues dans la forteresse sont étroites et à sens unique.

c.jpg

Ça doit être tout un casse-tête de circuler en voiture là. Au centre de la ville fortifiée et à l’extrémité le plus près du golfe, il y a le parc de l’indépendance.

d.jpg

Ce parc est entouré de magnifiques bâtiments dont le plus vieil hôtel de la ville, la bibliothèque et la Quinta Fachada Catedral.

e.jpg

Comme dans toutes les villes que nous avons visitées, c’est à cet endroit que se rassemblent les citoyens pour festoyer. Cette partie de la ville a été rénovée et c’est très joli. Le Malecon aussi est en train de se faire une beauté. L’aménagement d’un parc sur le bord du golfe est en construction. La fin des travaux est prévue pour 2021, il va falloir revenir pour voir le résultat final.

Dans l’après-midi, nous décidons de prendre un tour guidé en Wawa (autobus) pour voir tous les attraits touristiques de la ville.

f.jpg

Ce tour est d’une durée de 1 heure et nous devrons pratiquer la langue d’ici, car la guide parle en espagnol.

Après ce tour, nous retournons à l’hôtel pour profiter un peu de la piscine. Comme notre niveau de communication en espagnol n’est pas encore à point, nous décidons de nous payer une semaine de cours de langue à Playa Del Carmen la semaine prochaine. Nous entreprenons les démarches et nous trouvons une école où nous pouvons commencer des cours dès lundi prochain.

Pour terminer la journée, nous retournons à la forteresse pour prendre un bon souper bien mérité.

g.jpg

À l’intérieur de la forteresse, il n’y a qu’une rue piétonnière où nous y trouvons des restaurants pour tous les goûts.

 

Mardi 18 septembre 2018

Une bonne nuit de repos pour réfléchir à la nécessité de suivre un cours de langue espagnole. Nous décidons que l’investissement en vaut la chandelle. La semaine prochaine nous suivrons un cours intensif de 15 heures à Playa Del Carmen.

Nous quittons Campeche pour nous rendre nous ne savons pas où !!! Nous continuons sur la route 180 jusqu’à Merida. Cette route n’est pas très intéressante, mais elle roule bien. Nous passons à un autre état soit le Yucatan. Comme nous sommes dans les terres loin du golfe et des montagnes, la route est bordée de champs de culture de toutes sortes. De Merida, nous nous dirigeons vers Progreso ville côtière. Les routes deviennent moins larges, mais elles sont toujours belles. J’avais trouvé un camping sur le bord du golfe, mais, comme toujours, nous sommes en basse saison et il est fermé.

h.jpg

Je fais une autre recherche et je découvre une place sur le bord du golfe à environ 50 kilomètres plus loin.

i.jpg

À notre arrivée, il n’y a personne et la clôture est ouverte. Nous décidons d’entrer et de s’installer en nous disant qu’il passera certainement quelqu’un pour fermer les portes.

j.jpg

Il y a des toilettes, des douches et le tout est propre, donc il passe sûrement quelqu’un chaque jour. Lorsque nous sommes dans l’eau, nous voyons un camion qui tourne sur le site et à notre sortie, nous nous apercevons que la porte du site est barrée.

Nous soupons dans notre oasis encore une fois seule au monde en nous disant que demain la personne reviendra ouvrir la porte et que nous paierons notre dû.

k.jpg

 

Mercredi 19 septembre 2018

Nous avons passé une nuit assez chaude, humide et sans vent, mais le ciel était super avec ces milliers d’étoiles. À notre réveil, la chaleur est déjà présente. Nous allons voir si la porte est débarrée. Eh non !!! C’est écrit sur la pancarte que le site est ouvert tous les jours de 9 h am à 5 h pm. Il n’est pas encore 9 h et nous sommes au Mexique !!! En attendant, Nathalie est allée se faire un nouvel ami qui ne voulait pas la laisser descendre du mirador.

l.jpg

Vers 9 h, nous attendons un tracteur en train de tondre le gazon sur le terrain. Enfin nous pourrons sortir. Quand il a fini, il se dirige vers nous et je vais à sa rencontre pour le payer. Je lui demande si la porte est débarrée pour que nous puissions sortir et il me dit que oui. Nous finissons de ramasser nos choses et nous rendons vers la sortie et quelle ne fut pas notre surprise !!! La porte est encore barrée. J’avais vu sur le site iOverlander que les personnes qui étaient passées ici avaient passé trois semaines tellement elles avaient trouvé l’endroit magnifique. Nous sommes en train de penser que peut-être elles étaient embarrées et que c’est pour ça qu’elles avaient passé trois semaines.

J’avais vu le monsieur quitter le terrain par la plage. Je dis à Nathalie que nous devrions suivre les traces pour tenter de le joindre et lui dire que nous sommes embarrés. Nathalie me dit que nous nous sommes fait avoir et la personne que j’ai payée n’est pas le propriétaire du terrain. Nous marchons sur la plage en espérant ne pas avoir à marcher des dizaines de kilomètres avant de la trouver. Par chance, il s’était arrêté à deux kilomètres du site quand il se préparait à repartir, il a regardé vers nous. Je lui fais des signes en souhaitant qu’il me voie. Eh oui. Il rebrousse chemin et je lui explique que la porte est toujours barrée. Il dit, je m’en vais chez moi et je reviens par la route. Nous arrivons en même temps à la barrière, nous sommes très contents de ne pas passer trois semaines embarrés à cet endroit même si c’est un vrai paradis.

m.jpg

n.jpg

Notre destination aujourd’hui, Rio Lagartos et les Flamands roses. Pour s’y rendre, nous passons par plusieurs villages peuplés de Mayas.

o.jpg

Arrivée à Rio Lagartos, nous cherchons les Flamands roses et un endroit pour coucher.

p.jpg

Nous ne trouvons rien des deux. Malgré que l’heure avance rapidement étant donné que nous sommes partis tard, nous décidons de nous rendre vers Las Colaradas pour voir les lagunes roses.

q.jpg

Cette couleur exceptionnelle n’est en rien causée par une quelconque pollution chimique néfaste pour l’environnement, mais bien par un phénomène tout à fait naturel. En effet, si le lagon est aussi rose, c’est à cause (ou grâce) à la forte concentration de plancton contenant du carotène, de crevettes et de racines de plantes de couleur rouge. Par ailleurs, comme si ce n’était déjà pas assez beau et spectaculaire, Las Coloradas était à l’origine un village minier spécialisé dans l’extraction du sel. Du coup, le site est entouré de magnifiques montagnes de sels qui ressemblent à des icebergs,

r.jpg

faisant de cet endroit une magnifique source d’inspiration et de composition pour les amateurs et professionnels de la photographie.

Comme cet endroit n’est pas encore très populaire, il n’y a pas d’installation pour recevoir les touristes. Donc, là aussi, nous avons dû rebrousser chemin. Je vois un camping à El Cuyo 116 kilomètres plus loin. Le temps avance toujours et la pluie aussi !!! Plus nous nous rapprochons de notre destination, plus la route se referme sur nous. C’est à se demander si nous sommes sur le bon chemin.

s.jpg

Rendu à El Cuyo, le camping que j’avais trouvé est, lui aussi, fermé. Nous sommes découragés, il pleut à plein ciel et la nuit tombe. Nous voyons une fille dans la rue et lui demandons s’il y a un camping ici. Elle nous dit qu’il y en a un : El Cuyo Kite School.

t.jpg

u.jpg

v.jpg

Nous nous y rendons et par chance, il y a même à cet endroit une cuisine pour se faire à souper.

Wow, toute une journée. Après avoir soupé, une bonne nuit fera du bien.

 

Jeudi 20 septembre 2018

Par chance il n’a pas plu cette nuit, nous avons pu dormir les portes ouvertes. Même s’il n’a pas beaucoup de vent, ça fait toute une différence de dormir les portes ouvertes. Après déjeuner, nous allons prendre une marche sur la plage jusqu’au village de El Cuyo.

w.jpg

Ce village paradisiaque ressemble à un village fantôme en ce temps de l’année, mais il y a beaucoup d’habitation qui semble attendre le retour des touristes pour la saison hivernale.

Notre objectif pour la journée est moins ambitieux qu’hier. Nous nous rendons à un Cenote où nous avons trouvé un endroit pour dormir dans la Luna y Sol. Comme nous approchons de Playa Del Carmen, nous décidons d’y rester jusqu’à dimanche. Nous pourrons donc profiter des installations, piscine, cenote, palapa, bar et restaurant.

x.jpg

Nous avons fait toute une expérience qui est de nager avec des poissons-chats dans la Cenote Suytun à Valladolid, Yucatan.

y.jpg

z.jpg

L’eau est froide, ça fait longtemps que nous ne sommes pas baignés dans l’eau froide. Même dans la piscine l’eau est froide. De plus, ici nous nous sommes fait un nouvel ami.

 

Vendredi et samedi 21 et 22 septembre 2018

Encore deux jours à ne rien faire. Juste laisser passer le temps et se faire de nouveaux amis.

za.jpg

Je vais adopter la devise d’ici qui est : Pourquoi faire aujourd’hui ce que nous pouvons faire demain ou même après demain !!! Nous avons besoin de repos, car une grosse semaine nous attend à Playa Del Carmen. Nous plongerons dans la langue espagnole de façon intensive. Par contre, d’habiter dans un appartement une semaine va nous faire vraiment du bien.

Nous vous donnerons des nouvelles des cours et des problèmes linguistiques que nous rencontrerons tout au long de la semaine.

Bonne semaine.

 


Vous êtes plus du type visuel? Nous avons créé une carte pour montrer notre chemin parcouru depuis le départ. Allez y jeter un coup d’œil!


Ne manquez rien de nos aventures!

Cliquez ici pour recevoir nos articles dès qu’ils sont écrits!

Catégories :Mexique

2 réponses »

  1. Vous faites un réel beau travail d’écriture! C’est un réel plaisir de vous suivre, les photos sont magnifiques. Je vous trouve courageux mais c’est ça l’aventure! La langue espagnole est façile à assimiler, latins nous sommes . Pour nous cela fait partie du voyage quand nous allons au Mexique.

    J'aime

  2. Bonsoir
    Je suis contente pour vous que la batterie fonctionne mieux
    Bonne idée cours espagnol
    Au début pour apprendre l’espagnol j’apprenais des nouveaux mots en allant à l’épicerie et en regardant le coupon de la caisse les mots essentiels la communication etc
    Bonne semaine
    Merci pour les jolies photos
    Julie

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s