Mexique

Semaine 8 – Toujours au Mexique

Dimanche 19 août 2018

Nous restons deux autres jours à La Paz, car demain matin nous avons un rendez-vous pour un changement d’huile et mardi nous embarquons sur le bateau pour Topolopampo. Après le déjeuner, nous partons en exploration d’une portion de la ville de La Paz avant que la chaleur devienne insupportable.

1

Direction le Malecon où le paysage est toujours magnifique et l’eau est bleu azur.

2

De plus, le matin nous pouvons marcher à l’ombre. Après avoir longé une portion du Malecon, nous apercevons la Calle 16 de Septiembre, cette rue est assez animée pour un dimanche. Nous découvrons même un Sears, chez nous ils sont fermés !!! En face du Sears se trouve le Centro Cultural La Paz.

3

Nous apercevons un salon de coiffure ouvert et je décide de me faire couper les cheveux. Ils sont vraiment longs. La fille me demande comment je veux la coupe et je lui dis qu’elle ne sera pas capable de me faire une coupe aussi réussie que celle de Gilles Cardin. Elle commence, hésite un peu, rase les côtés tout va bien pour le moment. Arrivé sur le dessus de la tête, je lui explique la méthode de Gilles et elle s’exécute. C’est là, mon Gilles, que tu dois bien lire la suite !!! Après avoir fini de couper, raser, balayer, elle m’installe une serviette froide sur les épaules et commence à me faire un massage du cou et des épaules.

Nous reprenons notre chemin vers l’hôtel, car plus le temps avance, plus la chaleur monte et nous retournons nous rafraîchir à la piscine de l’hôtel avec quelques cervezas. Ça, c’est la belle vie !!!

4

 

Lundi 20 août 2018

Petit déjeuner en se levant et ensuite, en route pour le concessionnaire automobile pour le changement d’huile de la Luna y Sol. La préposée nous avait mentionné vendredi d’être ponctuels, elle nous l’a dit par deux fois et l’a même écrit sur un post-it qu’elle nous a remis. Le rendez-vous est à 9h10, nous arrivons à 8h45. Nous alignons la Luna y Sol dans la file, nous allons mentionner que nous sommes arrivés et nous allons nous asseoir dans la salle d’attente à l’air conditionné. Avant de rentrer le véhicule, un préposé me fait signer les documents qui autorise le garage à faire les travaux demandés et me remet une copie. Je vois qu’il a indiqué 12h00 comme étant l’heure où la Luna y Sol sera prête. Ouf !!! L’avant midi va être long que je me dis. Je demande au préposé et il me dit qu’elle devrait être prête vers 10h00. Nous sommes partis vers 10h15 avec 1132 pesos en moins dans nos poches. Mais, quand il faut, il faut !!!

Nous retournons ensuite à l’hôtel et partons pour une autre visite de la ville. Cette fois-ci nous irons à l’opposée d’hier. Nous trouvons sur notre route un théâtre extérieur.

5

Nous croisons une cathédrale dont je ne trouve pas le nom

6

et nous revenons sur l’autre extrémité du Malecon.

7

Nous terminons la journée à la piscine de l’hôtel, nous avons décidé d’en profiter comme c’est notre dernière journée dans le luxe.

 

Mardi 21 août 2018

Une autre étape aujourd’hui, la traversée vers les terres du Mexique. Nous nous rendons au port qui est situé à Pichiligne pour l’embarcation.

8

C’est comme aller prendre l’avion, nous devons nous présenter 3 heures avant l’heure du départ. Pour une fois, nous sommes sûrs que tout va bien aller, nous avons les billets et nous nous disons qu’il devrait y avoir quelques modalités et le tour sera joué. Mais non, impossible ici que tout aille bien du premier coup !!!

Premièrement, l’entrée au port est un périple en soi. Il y a plusieurs terminaux et nous devons partir vers le bon et comme toujours, tout se passe en espagnol !!! La première personne que je rencontre est super gentille et après lui avoir dit de parler lentement, elle a pris le temps de bien m’expliquer où aller. Numéro un, la balance. En arrivant, le monsieur me demande le ticket du camion avec le permis provisoire d’importation d’un véhicule, c’est pour ça qu’il était important de l’avoir pris aux douanes. Il mesure le camion avec le coffre et me dit que je dois me stationner à côté, car je devrai payer un extra pour la longueur du camion. En ville, il avait chargé 4 mètres et en réalité, il mesure 7 mètres. Je retourne au guichet de ticket au port pour faire l’ajustement. Voilà 1000 pesos de plus pour la Luna y Sol.

Je continue mon chemin vers l’embarquement, en route nous nous faisons arrêter et le gardien demande à Nathalie de débarquer pour passer par le terminal, car seul le conducteur peut passer dans cette zone.

9

Je vais vers le responsable à l’embarquement, je pensais que je laissais le véhicule et que c’était eux qui l’embarquait sur le bateau. Il me dit d’aller me stationner après ce véhicule et que l’embarquement commencera dans une dizaine de minutes. J’embarque tout va bien, jusqu’à ce que je m’aperçoive que Nathalie n’a pas son passeport et son billet pour embarquer et moi j’ai donné le mien en embarquant avec le camion. Je réussis à expliquer que mon épouse est au terminal sans son billet pour embarquer sur le bateau. Tout ça se passe toujours en espagnol.

Tout rentre dans l’ordre, je vais la rejoindre, nous embarquons et nous trouvons un bar sur le bateau pour passer le temps.

10

Il est 12h30, le départ est prévu à 14h30 et l’arrivée vers 21h30. Nous sommes au Mexique, le plus compliqué, je crois, ce n’est pas la langue, mais c’est de rester calme et de garder le sourire !!! Le bateau est parti à 15h30 et nous sommes arrivés à Topolobampo dépasser 22h00. La sortie des véhicules va quand même assez bien et j’avais pris le soin de réserver un hôtel à Los Mochis, Sinaloa, comme il serait probablement tard à notre arrivée.

11

Mercredi 22 août 2018

La nuit a été courte, nous nous sommes couchés à minuit. Nous prenons le petit déjeuner à l’hôtel et nous partons vers la Villa Celeste. Nous avons choisi cet endroit, car les commentaires étaient vraiment bons et de plus, ce n’est pas cher. Mais il faut faire plus de 350 kilomètres de route pour s’y rendre.

Nous empruntons l’autopista payante, mais nous ignorions qu’elle était aussi chère, nous avons payé près de 25$ canadien pour environ 350 kilomètres. Le bon côté est qu’il n’y a pas de trafic et que nous pouvons rouler 110 kilomètres à l’heure. Nous remarquons que dans le comté de Sinaloa, la végétation est luxuriante.

12

Tout au long de la route nous apercevons des champs de grandes cultures et des forêts d’un vert que nous n’avons pas vu depuis bien longtemps. Pas depuis notre arrivée au Mexique, car la Baja California, du nord jusqu’au sud, est assez désertique.

À notre arrivée, nous ne sommes pas sûrs d’être à la bonne place, car tout semble abandonné, le camping est clôturé et barré.

13

Il est inscrit de klaxonner et nous voyons apparaître une fille qui nous demande ce que nous voulons. Le site est super même s’il manque un peu d’amour. Nous sommes sur le bord de l’océan, nous avons l’électricité, l’eau, la douche chaude et nous sommes seuls. Le vrai bonheur et nous décidons d’y passer deux jours.

Un vrai bonheur de se retrouver dans la Luna y Sol, ça faisait cinq soirs que nous dormons à l’hôtel. Nous nous sommes aperçus que nous sommes vraiment bien.

14

Comme le site est désert, qu’il y a une clôture barrée qui est fermée toute la journée, nous en profitons pour dormir les portes ouvertes pour se faire venter. Que ça fait du bien le son des vagues et l’air salin !!

15

Jusqu’à minuit environ, le vent se lève, nous entendons le tonnerre, voyons les éclairs et soudain la pluie. Nous sommes obligés de tout fermer, car nous aurions été détrempés. Nous avons eu droit à notre premier orage tropical, nous avions laissé les fenêtres ouvertes et nous avons dû les fermer, car la pluie y était poussée par le vent. La Luna y Sol tanguait, nous pensions que nous nous envolerions. Nous finissons par nous endormir malgré tout.

 

Jeudi 23 août 2018

À notre réveil, tout est calme et nous nous demandons si nous aurions des surprises en sortant ce matin. Belle surprise, la pluie abondante a lavé la Luna y Sol de moitié, elle était vraiment sale. Dommages collatéraux, il n’y a plus internet sur le camping et je n’ai plus d’électricité. Je ne sais pas si c’est à cause de l’orage, mais je crois que oui.

Bonne journée de repos sous le palapa à compléter le journal du blogue avec un bon vent qui nous assèche.

16

Vendredi 24 août 2018

Nous reprenons la route vers le sud, nous avons repéré un camping à environ 300 kilomètres d’où nous sommes présentement. Nous empruntons encore l’autopista cuota, car pour joindre la 15 libre nous nous rallongeons de plusieurs kilomètres. Donc jusqu’à Mazatlan nous avons traversé un péage de 10$ canadien. Le paysage est toujours magnifique, nous sommes entourés de forêts et de champs de culture tout est d’un vert luxuriant.

Arrivée à Mazatlan, nous sortons de l’autopista pour entrer en ville. Nous nous trouvons au centre d’une ville pleine de touristes. Des complexes hôteliers reconnus comme RIU, HYATT et plusieurs autres.

19

La rue qui longe ces complexes est bordée de magasins de souvenirs et de « gogosses » de toutes sortes.

20

Toutes les chaînes de restauration y sont présentes et il y a plein de marchands ambulants. Nous ne pensons même pas arrêter tellement il y a du monde partout, nous ne faisons que passer.

21

Nous continuons dans la ville vers le quartier commercial pour trouver une place pour se ravitailler et pour faire le plein de la Luna y Sol.

Nous continuons notre route sur la 15 libre. La circulation y est moins fluide, car c’est la route gratuite et elle traverse tous les villages. C’est pas mal plus vivant que sur l’autoroute. Nous croisons des immenses plantations de mangues.

22

Il y en a à perte de vue et avant d’arrivée à destination nous rencontrons des plantations de noix de coco.

23

Nous apercevons enfin la pancarte qui indique le nom du RV Park et pour s’y rendre nous devons nous engager dans un chemin de terre pour environ 2 kilomètres. Comme nous sommes en saison morte, il n’y a pas de touristes dans les campings, je me demande toujours si nous n’arriverons pas dans un endroit qui est fermé. Nous sommes encore chanceux, car il y a des personnes qui nous disent qu’ils sont en saison morte que la pelouse n’est pas tondue, mais que si nous aimons nous pouvons rester. Nous nous rendons au site et tout est correct. Chaque site est sur une dalle de béton peinte en blanc, nous avons l’électricité, l’eau, la piscine, l’océan Pacifique, les toilettes et la douche pour seulement 250 pesos (environ 17$ canadien), ce ne sont pas les terrains de camping du Québec.

Comme nous avons de la difficulté à nous procurer du gaz de camping pour le réchaud, nous avons décidé d’acheter du charbon de bois, car ça, nous en trouvons partout.

Pour fêter cet événement, nous nous sommes acheté des steaks marinés que nous avons accompagnés de pomme de terre au four. Tout un festin !!!

2425

Samedi 25 août 2018

Hier soir en nous couchant, nous étions contents de dormir sur le bord de l’océan avec les portes ouvertes pour pouvoir profiter du vent du large. Mais ça n’a pas duré !!! Un peu passé minuit, la pluie commence lentement à tomber, nous allons tout fermer en espérant que ça passe vite et que nous irons les ouvrir un peu plus tard. Eh non !!! La pluie s’est changée en orage qui a duré une partie de la nuit. Nous avons dû passer la nuit tous fermés. Ouf, y faisait chaud dans la Luna y Sol !!! Ça fait partie des désagréments du périple. À notre réveil, tout est terminé, mais la chaleur est intense ce matin, température ressentie dans les 40 °. Par contre, aujourd’hui nous ne faisons rien, nous profiterons de la piscine et de l’océan qui ne rafraîchissent pas tant, car l’eau est vraiment chaude.

26

 

Voici notre nouvel ami lézard.

27

Nous vous remercions pour vos encouragements et vos commentaires positifs. Nous continuons vers le sud du Mexique pour bifurquer vers le Yucatan.

Bonne semaine.

 


Vous êtes plus du type visuel? Nous avons créé une carte pour montrer notre chemin parcouru depuis le départ. Allez y jeter un coup d’œil!


Ne manquez rien de nos aventures!

Cliquez ici pour recevoir nos articles dès qu’ils sont écrits!


 

Catégories :Mexique

3 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s