Mexique

Semaine 7 – Immersion mexicaine

Dimanche 12 août 2018

En nous réveillant tout à l’air tranquille, le samedi soir est assez mouvementée au camping La Jolla.

1.jpg

Il y a de la musique pour tous les goûts, mais tout ça mélangée et que tu tentes de dormir en plus, je peux vous dire que ce n’est pas facile. Mais pas pour longtemps !!! Nos voisines recommencent à chanter vers 8h30 avec la musique dans le tapis. Nous nous empressons de ramasser nos choses pour partir de bonne heure dans le but de se trouver un endroit plus tranquille.

En partant, nous prenons la direction de La Bufadora à environ 10 kilomètres du camping.

2.jpg

Nous y avons découvert un village où nous devons payer pour y entrée. Il y avait d’immenses stationnements payants dans les champs. Nous ne pouvions pas y entrer avec notre véhicule. Ça semblait être un marché aux puces dans tout le village. Comme il est de bonne heure et que tout paraissait fermé, nous décidons de rebrousser chemin et de continuer vers un endroit plus paisible. Si ça existe bien sûr !!!

Sur notre route, nous croisons plusieurs petits villages, Santo Tomas, San Vincente, Punta Colonet.

3.jpg

Nous sommes dimanche et les commerces dans les villages sont au ralenti, mais il y a une activité qui semble se répéter d’un village à l’autre c’est les marchés aux puces. Les villages sont envahis par les gens et beaucoup de rues sont fermées, car des tentes sont installées dans celle-ci. En chemin, nous sommes arrêtés dans un chantier routier, eh oui, comme au Québec ici aussi il y a des chantiers routiers. La différence ici est que les Mexicains sont moins stressés que nous. Nous sommes arrêtés au moins 30 minutes, les gens au lieu de chialer, ils sortent de leur auto et se mettent à lancer des roches.

4.jpg

5.jpg

Pas au signaleur routier, non aux fils électriques. Autre chose que nous n’avons pas chez nous, les barrages militaires. Nous sommes passés à notre premier aujourd’hui, nous étions un peu nerveux, mais ç’a bien été. Le soldat nous a demandé d’ouvrir la Luna y Sol et y est entré pour vérifier, en ressort en moins d’une minute pour nous dire que nous pouvons continuer.

Nous terminons notre chemin après environ 150 kilomètres à Camalu à la «Cuerva del Pirata». Où nous suivons un cortège funèbre et ce qu’il y a de spécial c’est qu’une fanfare suit le corbillard avec les parents du défunt.

6.jpg

À cet hôtel qui a l’air soit en décomposition ou en construction,c’est dur à savoir ici, car ça prend assez de temps pour construire que ça semble en déconstruction, nous apercevons au comptoir une photo de Bono le chanteur de U2 qui serait passé ici en 2008. Je me dis que peut-être que finalement l’hôtel avait été ravagé par un ouragan qui sait. Par contre, le souper était bon et pas cher. En plus, nous avions une très belle vue de la Luna y Sol.

7.jpg

8.jpg

 

Lundi 13 août 2018

Nous partons tôt ce matin, car nous prévoyons faire beaucoup de route aujourd’hui. Nous traverserons la Sierra de San Pedro Martir et la Sierra de San Borja. La plus grande ville que nous traversons depuis Camalu est celle de San Quintin où nous en profitons pour faire quelques provisions. Le dernier village avant la traversée est El Rosario de Abajo. À partir de là c’est le désert et en plus, il n’y a pas beaucoup de trafic.

9.jpg

Par instant, nous nous croyons au Québec, tellement les routes sont maganées.

La route se promène au travers des montagnes et elle n’est pas trop large pour rencontrer surtout les camions-remorques, j’imagine, quand ils se rencontrent deux camions ça doit être assez serré.

a.jpg

Le paysage est désertique, nous ne voyons pas beaucoup de végétations, jusqu’à un moment où après un virage nous apercevons de gigantesques roches avec des milliers de cactus.

b.jpg

WOW !!! Nous ne pouvons pas imaginer un tel paysage. Nous tenterons de vous le faire découvrir en photos, mais ça ne sera pas facile.

c.jpg

d.jpg

Sur la route, quand nous descendons dans les vallées, nous voyons des mégas industries de culture. Que ce soit des oignons, des tomates, des piments, probablement que nous retrouvions de ces fruits et légumes dans nos épiceries.

Dans ces réserves, nous voyons des pancartes avec des vaches dessus. Eh oui, ici ce n’est pas des chevreuils. Nous n’en voyons pas juste sur les pancartes, nous avons vu des vaches, un serpent, des coyotes, des chevaux et des ânes.

e.jpg

Sur la route aujourd’hui, nous avons rencontré deux postes de militaire et nous commençons à être plus à l’aise au passage, toujours les mêmes questions où vous allez et vous êtes en vacances ?

La connexion internet sur le iPhone ne fonctionne pas dans ces endroits, donc nous devons nous fier à notre instinct. Nous ciblons sur la carte un village côtier Santa Rosaliita et décidons d’y aller. La vue est écœurante, mais il y a seulement quelques maisons et aucun endroit où installer la Luna y Sol qui n’est pas encore prête à coucher dans les champs au Mexique.

f.jpg

Plus de 460 kilomètres plus loin, nous arrivons à Guerrero Negro. Là, nous dénichons un hôtel qui offre des stationnements pour les VR. Nous y passons la nuit.

g.jpg

 

Mardi 14 août 2018

Aujourd’hui, nous voulons rouler moins de kilomètres, car c’est assez fatigant de rouler sur ces routes étroites et tortueuses, car il faut être toujours attentif. Nous passons le Desierto de Vizcaino où il y a des dunes de sable à perte de vue. Contrairement à hier, la route est planche il n’y a pas de virages, on dirait qu’elle a été faite avec une ligne.

h.jpg

Après le désert, nous traversons la Sierra de Santa Lucia vers l’est vers le Golfo de California.

Dans la Sierra, nous croisons un village qui a l’air d’être une oasis en plein milieu du désert. La végétation y est luxuriante, tout est vert c’est vraiment spécial, car ça fait longtemps que nous n’avons pas vu de verdure comme ça, sauf les champs cultivés.

Nous contournons notre premier volcan de notre voyage. Peut-être en avons déjà passé, mais pas d’aussi près. Les Volcans de Las Tres Virgenes sont composés de trois volcans El Viejo, El Azufre et El Virgen, ils sont très hauts et l’année qu’ils ont été en éruption est inconnue, mais nous pouvons apercevoir la traînée de magma se rendre tout près de la route.

i.jpg

Cette belle route se termine par un chemin qui descend vers le Golf en sillonnant la montagne, je n’ai pas de mots pour vous le décrire. Moi, je n’avais jamais vu ça !!!

j.jpg

Nous arrivons finalement à Santa Rosalia et y trouvons un magnifique camping sur le bord d’une baie pour finir l’après-midi avec une bonne baignade dans une eau chaude, je n’ai pas de thermomètre, mais nous avons estimé la température au-delà de 25° Celsius.

k.jpg

 

Mercredi 15 août 2018

Comme nous sommes traversés du côté est de la Baja California, ce matin nous avons droit à un lever de soleil splendide.

l.jpg

Personne n’est arrivé après notre couché, nous sommes toujours seul sur le camping. Ça fait vraiment différent de la fin de semaine, je ne sais pas si c’est comme ça toutes les fins de semaine, nous le serons dans pas long. Comme nous ne courons pas beaucoup ces derniers temps, nous nous sommes levés de bonne heure pour courir 5 kilomètres. Ça part bien une journée !!! Ensuite, café, déjeuner, nous ramassons et la douche avant de partir pour une autre journée de route. Question de ne pas être pris de cours en fin de semaine étant donné que nous serons à La Paz, j’ai réservé un hôtel pour deux jours. Ça fera sûrement du bien.

m.jpg

La route serpente les montagnes et le golf. Nous apercevons des endroits paradisiaques, c’est vraiment triste que nous n’avions pas fait beaucoup de kilomètres, car nous serions arrêtés pour coucher à cet endroit.

La route, les montagnes et l’eau, nous ne trouvons pas de mots pour le décrire. Je vous partage quelques photos.

Arrivés à Loreta, nous nous cherchons un camping pour passer la nuit, mais ils sont soit trop cher ou ils sont fermés. Nous continuons notre route jusqu’à la baie de Juncalito où pour la première fois depuis que nous sommes au Mexique, nous ferons du camping sauvage dans un endroit paradisiaque.

n.jpg

o.jpg

De plus, nous avons eu droit à un spectacle de pèche des pélicans (voir la vidéo sur Facebook).

 

Jeudi 16 août 2018

Au lever du soleil ce matin, nous avons droit à une autre séance de pêche des pélicans. Faut bien qu’ils déjeunent eux aussi !!! Nous prenons notre café en admirant ce spectacle. Camping sauvage veut dire pas de douche et de toilette, nous nous lavons donc dans le golf à l’eau salée, mais ce n’est pas la première fois, car dans un camping l’eau dans les douches était salée.

p.jpg

Notre route commence aujourd’hui en sillonnant les montagnes et l’eau c’est vraiment beau. Ensuite vient la montée des montagnes, ouf !!! Toujours vertigineux. La route serpente les ravins et les flancs rocheux, par chance la rencontre des véhicules se passe bien, car elle n’est pas étroite. Après avoir passé ces montées, nous arrivons sur un plateau où nous roulons plus de 150 kilomètres de routes planes et plates. Nous traversons une grande ville Constitucion où nous arrêtons nous acheter à dîner.

Comme nous sommes en plein désert et que la température frôle les 40° Celsius, nous décidons de continuer jusqu’à La Paz étant donné que nous serons sur le bord de l’eau la température devrait être moins élevée. Mais il fait chaud à La Paz. Nous trouvons un camping sur le bord de l’eau, Aquamarina RV Park.

q.jpg

La propriétaire est agée de 86 ans et elle parle très bien anglais, un peu le français. Nous lui demandons pourquoi il n’y a personne, elle nous dit que la saison des touristes ici c’est en hiver et que son camping est plein. Très sécuritaire pour dormir, car le terrain est entouré d’une clôture barrée.

 

Vendredi 17 août 2018

Nous avons bien dormi les portes ouvertes il y avait un bon vent, mais aussitôt que le soleil est sorti ce matin, la chaleur s’est installée. Par contre, nous n’avons pas beaucoup de chemin à faire aujourd’hui, comme nous avons réservé un hôtel à La Paz le temps de faire faire un changement d’huile à la Luna y Sol et prendre des billets pour traverser vers le Sinaloa.

Journée pour vérifier si l’immersion de la langue espagnole se passe bien. Premier défi, après avoir trouvé un concessionnaire Chevrolet, je dois prendre un rendez-vous pour faire le changement d’huile. Arrivée au garage, une préposée me répond que je dois appeler au service. Je lui demande si elle peut le faire pour moi et elle me répond que tout va bien aller. Pas évident de se faire comprendre au téléphone, car nous ne pouvons pas mimer. Je peux vous dire que ç’a été à moitié, mais j’ai quand même pu avoir un rendez-vous pour un changement d’huile lundi matin. Wow !!! Je me trouve vraiment bon, mais c’est très épuisant ces expériences.

Deuxième défi de la journée, prendre des billets pour traverser de nous deux plus la Luna y Sol. Encore là, je dois trouver le vocabulaire nécessaire pour faire la demande. Lorsque la personne au guichet me demande de décrire mon véhicule, je lui dis il est stationné à l’avant. Quelle fut ma surprise de ne pas le voir et de devoir expliquer à la personne que ma blonde devait la stationner à l’avant et que je ne comprends pas pourquoi il n’est pas là ? Nathalie finit par arriver et nous réussissons à avoir les billets. Un autre défi de terminer.

Troisième défi, la chambre d’hôtel. Celui-là ne fut pas trop difficile. Nous sommes à l’hôtel One de La Paz en plein centre-ville et pour se rafraichir il y a une piscine sur le toit.

Et dernier défi de la journée, nous avons été sur le Malecon pour trouver une place charmante pour prendre un apéro et un bon souper bien mérité.

r.jpg

s.jpg

 

Samedi 18 août 2018

Journée très relax, après le déjeuner nous sommes partis magasiner quelques items qu’ils nous manquent, mais la chasse n’a pas été fructueuse, nous sommes revenus bredouille, donc ça n’a pas couté cher.

Nous passons l’après-midi à la piscine, j’en profite pour terminer l’article de la semaine 7 et nous irons nous trouver par la suite une place pour souper.

t.jpg

u.jpg

Cette semaine, traverser vers le mainland comme disent les mexicains. Continuez à nous suivre!

Bonne semaine.

 


Vous êtes plus du type visuel? Nous avons créé une carte pour montrer notre chemin parcouru depuis le départ. Allez y jeter un coup d’œil!


Ne manquez rien de nos aventures!

Cliquez ici pour recevoir nos articles dès qu’ils sont écrits!


 

Catégories :Mexique

2 réponses »

  1. Je suis très heureuse de vous lire, c’est magnifique de voyager avec vous…. vous me rassurez tant qu’à la traversée du Mexique. Nous aimons beaucoup le Mexique mais limité à la Riviera Maya. Bonne continuité!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s