États-Unis

Semaine 4 – Nous avons atteint le Pacifique!

Dimanche 22 juillet 2018

Après une longue journée de marche à la chaleur, le repos était bien mérité. Nous quittons Las Vegas, cette ville mouvementée pour, nous l’espérons, des endroits plus tranquilles.

Quelle ne fut pas notre surprise à notre arrivée dans le stationnement? Nous apercevons la Luna y Sol, avec les vélos en moins, le câble d’acier en Kryptonite coupé et par terre!!! Le valet à l’arrivée à l’hôtel nous avait dit que le stationnement de VR était sécuritaire et surveillé par des caméras. Il faut croire que les voleurs n’ont pas peur de ces systèmes, car ils ont pris les deux vélos. Nous allons voir le responsable de la sécurité de l’hôtel pour lui signaler le vol et s’il pouvait voir sur les caméras ce qui s’était passé. Le chef de la sécurité est venu à notre rencontre dans le stationnement pour constater les faits. Il demande au surveillant de la caméra s’il voit quelque chose d’anormal. Il finit par me dire de remplir un rapport des faits et de communiquer avec la police de Las Vegas pour faire une déclaration officielle. Ouf!!! Là, nous nous apercevons que de ne pas connaître une langue, c’est tout un handicap. Mais, nous y allons quand même, car pour un remboursement il nous faudra un rapport officiel. Nous y passons une bonne partie de l’avant-midi. Pour expliquer les faits et qu’il soit bien compris de part et d’autre, la préposée a téléphoné un interprète français. Tout a bien été, malgré le temps que ça prit.

1

Nous reprenons la route vers la Californie vers d’autres aventures qui espérons-le seront plus amusantes. À la sortie de Las Vegas, nous nous retrouvons dans le désert, l’autoroute bondée de voitures au milieu du désert, il faut bien être aux États-Unis pour voir ça!!! Tout à coup une oasis, un embouteillage et un parc d’attractions. Nous continuons dans le désert et lorsque nous arrivons en Californie, là c’est du désert.

Jusqu’à maintenant, nous apercevions des touffes d’herbes séchées dans le sable, mais là c’est juste du sable.

2.jpg

Nous poursuivons notre périple jusqu’au célèbre «Bagdad Cafe», l’arrêt a été court, car nous sommes arrivés quelques minutes après un autobus de voyageur. Étant donné la grandeur de ce resto, il était plein. Nous avons pris une photo et nous sommes repartis à la recherche d’un endroit où coucher.

3.jpg

En route nous croisons le village de Silver Lake où la nature est luxuriante, les maisons sont cossues et il semble y avoir un magnifique club de Golf, vraiment une belle place, mais tout est clôturé et privé.

4

Nous arrivons à Mojave, Californie et découvrons un gigantesque cimetière d’avions.

5.jpg

De plus dans cette ville, il y a de millier d’éolienne et de panneau solaire. Nous nous arrêtons pour dormir à Lancaster où nous avons pu admirer un magnifique coucher de soleil. Cadeau pour nous faire oublier notre malheur de la journée.

6.jpg

Lundi 23 juillet 2018

La ville de Lancaster, Californie dans la vallée d’Antelope en plein désert, il fait chaud même la nuit. Nous étions stationnés sur l’asphalte et dès que le soleil se pointe le matin la température grimpe assez rapidement. Nous déjeunons et partons pour la côte ouest. Oui, oui, c’est aujourd’hui que nous verrons l’océan Pacifique. Nous nous dirigeons vers Pasadena pour reprendre le parcours de la route 66. En nous y rendant, nous roulons sur une autoroute dans les montagnes. Le paysage est à couper le souffle.

7.jpg

Plus nous approchons de la côte plus il y a de voies sur l’autoroute. Jusqu’à six voies, mais il y a des embouteillages quand même. Nous arrivons à Pasadena et nous réussissons à trouver la mythique route 66 sur le Colorado boulevard qui a tout perdu son charme des bonnes années. C’est une rue commerciale qui ne montre plus de signes du passage de cette route, à part quelques panneaux nous indiquant que nous sommes sur la route 66.

En route pour Santa Monica pour voir l’arche qui nous indique que la route se termine ici. Mais malheureusement, nous ne l’avons pas trouvé. Avouons que nous ne l’avons pas trop cherché, car il y avait beaucoup de circulation dans cette ville côtière. Et finalement, nous l’apercevons l’océan Pacifique. Nous devons faire connaissance, car nous la côtoierons pendant plusieurs mois.8.jpg

Nous avons trouvé un camping sur la route 1 qui longe la côte du Pacifique en direction nord.

Mardi et mercredi 24 et 25 juillet 2018

Deux journées tranquilles afin de recharger notre énergie avant le demi-marathon de San Francisco. Ça fait du bien de ne rien faire, juste attendre que le temps passe. Nous avons pris de grandes marches sur la plage où nous étions seuls. C’est la première fois que nous vivons ça.

a.jpg9.jpg

Nous avons profité aussi de nos premiers couchers de soleil dans le Pacifique. C’est à couper le souffle.

b.jpg

De plus, nous en avons profité pour valider si nous étions prêts en courant 7 kilomètres mercredi matin.

Ça, c’est les vraies vacances !!!

c

Jeudi 26 juillet 2018

Ce matin, nous reprenons la route en direction de San Francisco. Nous emprunterons la route 1 qui longe l’océan Pacifique. Mais, ce matin, le Pacifique se montre timide. Il y a tellement de brouillard que nous l’apercevons à peine. Lorsque nous nous éloignons de la côte, le soleil apparaît et la température augmente. Nous traversons plein de villes qui ont chacun leur cachet particulier. Des villes touristiques avec plein d’hôtels et de restaurants et des villes ouvrières comme Guadalupe où nous avons vu des champs de cultures à perte de vue, des choux, des betteraves, des fraises, des tomates, des fines herbes, etc,.

d.jpg

C’est vraiment spécial ici les champs de culture, car ils ont l’air à faire une rotation. Il y avait des champs où les ouvriers cueillaient les fruits et les légumes, dans les champs d’à côté de la machinerie agricole qui prépare le sol et d’autres champs où ils arrosent les nouvelles semences. C’en est quasiment étourdissant !!!

Par la suite, nous pénétrons dans les «Santa Lucia Montains». Cette chaîne de montagnes longe la côte et la route la serpente. Nous nous promenons entre monts et océan.

e.jpgLa vue est époustouflante et quelques fois épeurant. Le pic «Junipero Serra» est de 1 784 mètres d’altitude et se trouve dans le comté de Monterey et de San Luis Obispo.

f.jpg

Pas facile de trouver un camping dans cette région, car ils sont tous pleins. Nous terminons notre traversée à Monterey et nous avons couché pour la première fois sur le bord de la rue. Notre expérience fût bonne et avons très bien dormi.

Vendredi 27 juillet 2018

Ce matin, c’est encore plein de brouillard et il y a de la bruine. Nous ne pouvons pas profiter du paysage de notre site sur le bord du Parc Loves à Monterey.

g.jpg

Nous décidons de prendre la route vers l’intérieur du continent, là où la température sera plus élevée et nous aurons du soleil. Notre but «Big Bassin Redwood State Park», il semble y avoir un beau terrain de camping dans la forêt de pin rouge géant.

h

iPour nous y rendre nous devons rouler dans des chemins tortueux, mais c’est un peu moins épeurant qu’hier, car ils sont bordés de pins géants. Nous croisons sur le chemin quelques villages montagneux où il y a beaucoup d’hôtels pour héberger les touristes et il y en a beaucoup. Tout est plein, même les campings. Nous en profitons pour «squater» les douches du camping et de dîner avant de s’en retourner, nous étions bien là il faisait 30°.

Nous avons dû rebrousser chemin et retourner vers l’océan geler un peu, 16° en après-midi.

j.jpg

La Luna y Sol commence à prendre goût de coucher dans la rue !!! Nous trouvons un magnifique parc à Freemont, Californie qui s’appelle Central Park, eh oui comme à New York. Après un copieux repas sur une table de pique-nique dans le parc, nous prenons une marche autour du lac et admirons le splendide lever de pleine lune dans les montagnes.

k

Samedi 28 juillet 2018

Un autre matin frisquet, nous sortons dans le parc pour prendre un bon café et nous faire à déjeuner. Nous sommes vraiment surpris de voir le nombre de personnes qui sont dans le parc déjà à 7h le matin.

l.jpg

Avant de reprendre la route vers San Francisco, nous décidons de marcher le tour du lac.

m

Maintenant, en route pour le demi-marathon. Sommes-nous prêts ??? Nous ne le sommes jamais avant le coup de départ.

Pour connaître nos impressions de fin de demi-marathon, nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine.

Bonne semaine!


Vous êtes plus du type visuel? Nous avons créé une carte pour montrer notre chemin parcouru depuis le départ. Allez y jeter un coup d’œil!


Ne manquez rien de nos aventures!

Cliquez ici pour recevoir nos articles dès qu’ils sont écrits!


Catégories :États-Unis

3 réponses »

  1. C’est agréable de faire le voyage avec vous deux
    Bientôt vous passerez près de chez ma sœur qui habite à Palmdale et mon neveu à Rosamond.
    Bonne continuité…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s